Énergie géothermique

Énergie géothermique

Une ressource primaire abondante et globale

Au cours des prochaines décennies, les besoins énergétiques mondiaux augmenteront lentement mais sûrement et les énergies fossiles qui disparaissent lentement ne seront plus la réponse universelle à ces nouveaux besoins. Il est donc important de trouver de nouvelles sources d’énergie, de préférence non polluantes et renouvelables. L’énergie géothermique des roches fracturées à chaud pourrait être l’une des solutions à ce défi planétaire. La roche souterraine est chauffée en permanence par les flux thermiques à l’intérieur de la Terre. A 40 km en contrebas de notre continent, les températures atteignent environ 1 000°C.

Utilisation de roches dans le sous-sol comme échangeur de chaleur

Le sous-sol de Soultz-sous-Forêts est constitué de roches naturellement fracturées. Cependant, ces fractures ont presque toujours été colmatées de nouveau au cours de milliers d’années. Pour pouvoir utiliser ces roches comme échangeur de chaleur, ces fractures doivent être à nouveau ouvertes. Ceci peut être réalisé en injectant de l’eau à haute pression. L’eau permet aux roches de se déplacer légèrement le long des plans de fracture. Lorsque la pression est relâchée, les fractures ne s’emboîtent plus parfaitement et il y a assez d’espace pour permettre la circulation de l’eau qui va alors chauffer.

coopération européenne

Depuis les années 90, des équipes internationales de scientifiques travaillent à Soultz-sous-Forêts – de France, d’Allemagne et d’Italie ainsi que de Suisse, de Grande-Bretagne, de Suède, du Japon et d’Amérique . En 1996, un Groupement Européen d’Intérêt Economique (G.E.E.I.E.) appelé « Heat Mining » a été créé, réunissant certains des plus grands acteurs internationaux du secteur de l’énergie dont Electricité de France, Electricité de Strasbourg, Pfalzwerke (Allemagne). L’objectif de ce groupe est de tester le procédé d’extraction de chaleur de roches chaudes profondes pour la production commerciale d’électricité. D’ici 2006, cette installation devrait être en mesure de produire environ 6 MW d’électricité.